Connexion Contact

« Je n'arrive pas à accepter la perte de mon chat »

Consultez également les autres discussions qui parlent de Hommages.


29/06/2024 à 20:35:11
prisc2707
Bonjour,

Je viens écrire ici car je suis anéantie par la disparition de mon bébé à poils. Je ne peux pas y croire, je ne peux pas l'accepter et je culpabilise tellement.

Voilà, ma puce avait presque 14 ans. Je l'aimais d'un amour inconditionnel.
Jamais trop de soucis de santé sauf il y a 2 ans et demi, grosse anémie, infection, cela a duré environ 2 mois, elle a été hospitalisée plusieurs fois, on lui a fait des dizaines d'examens, le vétérinaire pensait faire une ponction de moelle osseuse quand elle s'est remise, sans que personne ne soit capable de nous dire ce qu'elle avait.
Depuis tout allait bien, elle avait un peu changé ses habitudes, mangeait normalement mais en étalant les repas sur la journée alors qu'avant elle se jetait dessus, elle était moins active aussi mais on nous avait dit que c'était normal à son âge.
Puis je suis tombée enceinte, et à l'arrivée de ma fille, ma mémère s'est éloignée de moi, elle restait dans son coin.
Et la culpabilité d'avoir moins de temps et d'attentions pour elle a commencé.
Depuis quelque temps elle revenait vers moi, refaire des câlins, mais avec le bébé qui demande beaucoup d'attention, forcément c'était moins souvent qu'avant.

A chaque absence de notre part depuis son plus jeune âge, elle restait à la maison et de la famille passait un jour sur 2 pour s'occuper d'elle.
Alors mardi quand on est parti, c'est ce qui était prévu.
Mais j'ai eu un pressentiment, elle n'était pas comme d'habitude quand on part, à réclamer à manger, non, elle est restée sur sa chaise. Pourtant la veille tout allait bien.
Et je m'en voudrais toujours d'être partie quand même...
2 jours plus tard j'ai des nouvelles où on me dit que tout va bien alors je suis rassurée.
Et c'est 2 jours après qu'on m'annonce le pire.
J'ai pris un avion le jour même mais c'était trop tard, je n'étais pas là pour elle dans ce moment, je l'ai abandonnée et trahie en la laissant seule.
Je ne saurai jamais ce qui s'est passé, le vétérinaire m'a seulement dit qu'elle était très anémiée, que peut-être c'était une rechute aiguë de sa maladie.

J'aurais dû être là, j'aurais dû voir que ça n'allait pas, si j'avais été là j'aurais vu qu'elle ne mangeait plus, j'aurais pu au moins essayer de la sauver...
J'ai peur qu'elle soit partie en pensant que je ne l'aimais pas, je l'ai laissée seule et je m'en voudrais toute ma vie, je suis anéantie d'avoir perdu mon bébé que je pensais immortelle...

Je sais que rien ne la ramènera même si je ne veux pas y croire, j'avais besoin de raconter tout ça alors merci à ceux qui m'auront lue.
01/07/2024 à 10:58:19
damien37
Bonjour
Je viens de lire votre message qui me touche énormément. j'ai moi même laissé un hommage à mon petit chat le 19/06 suite à son décès. il est également mort quand je n'étais pas la et tout comme vous, j'ai ce sentiment de culpabilité... donc je vous comprends et c'est vrai que c'est horrible.
Du coup je ne sais pas si je suis la bonne personne pour vous remonter le moral mais rien que le fait d'écrire ici m'avait fait du bien.
Sans influencer qui que ce soit ou faire de la promotion, j'ai eu besoin d'avoir des réponses et j'ai contacté un communicant animalier et j'avoue que cela m'a fait du bien. déjà j'ai été bluffé, par le fait qu'elle a décrit le caractère de mes 2 chats sans se tromper avec juste 1 photo. Je n'en dirai pas plus car je ne veux pas qu'on me dise que je fait de la promotion, cela n'engage que moi mais je vous dit ce qu'elle m'a dit et fait du bien.
Déjà c'est impossible qu'une âme animal puisse nous en vouloir pour quoi que se soit car ils sont dans l'amour inconditionnel, sans jugement aucun ... ils savent quand ils vont partir donc même si vous avez l'impression de ne pas lui avoir dit au revoir, en faite si à plusieurs reprises sans que vous même vous vous en rendiez compte.
Voila j'espère que mon message vous fera un peu de bien, courage à vous
Damien
01/07/2024 à 18:53:23
michufi10
Bonjour Priscilla, je vous souhaite tout le courage possible pour surmonter cette épreuve, qui doit vous sembler aujourd'hui insurmontable. C'est souvent difficile de ne rien se reprocher dans ces cas-là, quelles que soient les circonstances. Ça ne vous aidera pas, je le sais, mais sachez-le. Comme Damien, je pense que nos animaux sont bien incapables de nous reprocher quoi que ce soit, jamais. Je ne citerai aucun horrible exemple où ils devraient pourtant le faire, mais ils ne sont doués que d'amour et d'attachement. Avec toutes ces années auprès de vous, je suis presque certaine qu'elle est partie sachant que vous l'aimiez. Peut-être même qu'elle a décidé de partir vous sachant absente?? Combien de fois j'ai entendu que le chat est sorti, s'est caché et n'est jamais revenu? On m'avait même prévenue pout mon bb d'amour à poils qui était gravement malade, d'observer s'il se cachait dans la maison ou qu'il demandait à sortir (chat d'intérieur) car ce serait signe qu'il se laisserait partir.

Il est encore prématuré, mais sachez que le temps atténuera votre douleur. C'est avec ceux qui sont autour de vous que vous en sortirez peu à peu.
01/07/2024 à 19:20:04
terrier17romanpourcr
Bonjour Priscillia,
j'imagine votre terrible chagrin, le vide de votre foyer "déshabité" sans votre puce...

J'ai vécu ce même désespoir récemment quand ma Crapule (presque 18 ans) est morte dans mes bras en octobre 2022. C'est l'écriture d'une sorte de journal de deuil qui m'a aidée à sortir la longue dépression. Ce livre de 280 pages publié chez Edilivre s'appelle "Terrier 17". Vous pouvez le commander en ligne en version papier ou numérique. (Je peux aussi vous en envoyer un exemplaire par la poste si cette lecture pouvait vous faire du bien ?)
Voici les commentaires sur "Terrier 17" que des lecteurs ont mis sur le site www.babelio.com :

Chameau habituel :

texte de non fiction déchirant, qui tranche avec la multitude de feel good stories de notre époque qui veut toujours plus occulter la souffrance, la diversité des vécus et des perceptions pour ne garder de la réalité qu'une version lissée, normalisée pour ne pas dire formatée

tout au contraire, Nic Sirkis nous propose ici un voyage assumé vers le réel, son réel, subjectif et brutal comme seule la vraie vie sait l'être. avec ses mots, son style fait d'associations d'idées, de digressions, de poésie, sa voix franche et frondeuse, elle porte le défi de dire l'incommunicable : son expérience personnelle du deuil, et tout ce que celui-ci lui révèle sur la cruauté, l'égoïsme, l'absence de sensibilité de notre monde actuel.

écrit comme un journal, le texte décortique au jour le jour la progression des émotions de l'auteure après la perte de sa chatte, perte qui la laisse désarmée et incomprise.

sans gants, sans fard ni filtre, elle décrit sa traversée d'une épreuve terrible, détaille les manifestations de la douleur, le manque de l'être aimé, l'impossibilité de trouver du réconfort auprès de ses semblables, le sens des choses qui vacille, disparaît, et la difficile reconquête de soi pour continuer à vivre.

un texte poignant, nécessaire, cathartique, violent

une voix intérieure qui s'exprime, qui crie, pleure, interroge notre monde et nos relations

et surtout un hommage rare à une compagnonne féline

Clinchardyann :

Le deuil d'une chatte après 18 ans de vie commune, un chagrin incroyablement puissant que personne ne sait partager et qui vous fait passer pour folle quasiment. C'est ce que Nic Sirkis qui a vécu ça, partage. Elle ose évoquer cette indécente douleur qu'elle-même à du mal à comprendre et culpabilise de vivre. La perte d'un être cher non-humain mais si cher. Seule l'écriture qui n'explique rien mais matérialise cette relation entre l'autrice et sa petite compagne lui a permis de se sortir de ce deuil terrible. À lire quand on aime son animal de compagnie.

Bon courage à vous, Priscillia,

Nic Sirkis


" rel="nofollow">http://www.google.com[/url: www.fnac.com/a18829817/Nic-Sirkis-Terrier-17








[url=https://ibb.co/tzxnxsZ]
01/07/2024 à 19:51:49
prisc2707
Merci pour vos messages, j'essaie de m'y raccrocher pour me sentir mieux.

Mes larmes ne cessent de couler à n'importe quel moment.
J'aimerais remonter le temps et pouvoir la sauver, j'aimerais pouvoir la câliner encore et encore parce que c'était trop rare ces derniers mois, j'aimerais tellement de choses qui ne sont malheureusement plus possible.

Surmonter sa perte me semble impossible, c'était mon bébé, je croyais avoir encore des années avec elle et je n'ai pas été assez présente. Rien ne me préparait à son départ, rien ne me préparait à la vie sans elle, pas si tôt.

Je vous souhaite à vous qui vivez ces moments là plein de courage également.

C'est la mort dans l'âme qu'il va falloir continuer sans elle, une partie de moi s'est éteinte avec elle.
01/07/2024 à 21:51:54
michufi10
Combien je vous comprends, comme bien d'autres ici je pense... Ces mots, je les ai plus ou moins dit, et les pense encore si fort. Surtout si, comme moi, c'est votre 1er chat / le 1er de votre vie adulte, c'est très très dur. Moi, je n' ai pas eu d'enfant, et lui, c'est le seul être à qui j' ai donné le biberon (que je garde encore d'ailleurs) et je l'ai aimé si fort, et vivre tous les jours avec sa présence et nos jeux, nos conversations de sourds au long de16 années, forcément ça fait très très mal, trop mal. Et on a tous espoir que nos chats, avec les soins que nous leur apportons, vivront une vingtaine d'années (même si j'avoue que jamais je ne m'étais arrêtée à penser qu'un jour je devrai vivre sans lui, que ce soit au bout de 10, 15, 20 ou plus...).
N'hésitez à écrire vos pensées, ça quitte un certain poids.
03/07/2024 à 19:44:44
prisc2707
C'était mon premier chat oui, elle a été là quand j'étais mal, elle m'a accompagnée pendant ma grossesse, elle m'a donné tant d'amour que j'ai essayé de lui rendre durant toutes ces années.
Le quotidien nous fait oublier la chance qu'on a de les avoir, et malheureusement leur disparition nous rappelle douloureusement leur importance...
Je continue de pleurer au quotidien, parler et voir des gens me demande un effort énorme, je voudrais seulement me retrouver seule et pleurer quand j'en ai besoin, continuer à lui parler comme si elle était encore là.
Je la vois partout, je la cherche tout le temps, je ne sais pas comment je vais pouvoir reprendre le dessus.
C'était mon premier bébé et je pense qu'au fond je n'ai plus jamais envisagé la vie sans elle depuis le premier jour où elle est arrivée...
04/07/2024 à 16:45:32
darkangel76
@prisc2707,
Votre témoignage est poignant et, en vous lisant, j'ai tenu à vous répondre... Je suppose que beaucoup de gens ici sont confrontés à ce syndrome de culpabilité (j'en fait moi même partie), dans mon cas, je persiste à me dire que j'aurai du faire plus de test & d'analyses, que mon chat aurait peut etre pu vivre un peu plus longtemps si j'avais été plus prévoyant... Je ne sais pas si ce que je vais vous dire vous consolera (car une fois que notre animal chéri nous quitte, une partie de nous est irrémédiablement cassée) mais il est fort à parier que durant ses derniers instants, votre animal était probablement dans une sorte d'état second et que même si vous aviez été présente, vous n'auriez rien pu faire pour éviter cela...
De plus, le plus important est que votre chat savait que vous l'aimiez, les animaux savent reconnaitre bien mieux que nous ceux qui les aiment et ceux en qui ils placent leur confiance. Toutes ces années de calins, d'affection et d'amour ne sauraient se substituer à quelques moments un peu moins gais (où, de toute façon, vous n'auriez rien pu faire...)
Je persiste à croire que les animaux savent pertinemment quand leurs humains les aiment et c'est sans doute ce qui importe le plus... Ensuite, il y a fatalement quelques moments de tristesse ou de culpabilité mais je me console en me disant que personne ne fait tout parfaitement et que mon Shiva m'aimait malgré mes erreurs... Perso, c'est comme cela que j'essaye d'accepter sa disparition et que les choses sont un peu moins douloureuses...
Mais un animal qui partage plus de 10 ans de vie avec ses humains ne peut bien évidemment jamais s'oublier et laisse à jamais un vide dans nos coeurs...
Je suis convaincu que votre animal a eu une belle vie et qu'elle était heureuse à vos côtés durant toutes ces années, vous n'avez rien à vous reprocher et je vous souhaite plein de courage pour la suite et surmonter cette terrible épreuve...
04/07/2024 à 22:51:44
prisc2707
Merci @darkangel76, et je suis persuadée que votre Shiva a eu une très jolie vie près de vous.

Si nous nous retrouvons ici après leur départ je pense que c'est que chacun de nous les a aimé extrêmement fort et leur a donné la plus jolie vie possible.
Cela n'enlève malheureusement rien à cette culpabilité de l'avoir laissée partir seule, je n'aurais jamais dû partir, ni au regret de ne pas avoir assez profité d'elle, pensant naïvement qu'il nous restait encore des années à partager...

@damien37, si je n'avais pas peur de tomber sur n'importe qui, j'aurais pu faire la même démarche que vous pour communiquer avec ma puce. J'aime l'idée que malgré leur disparition il nous serait encore possible d'échanger avec eux. En plus de chercher sa présence au quotidien je guette des signes qu'elle pourrait m'envoyer...
Courage à vous, vous avez rendu un très bel hommage à vos deux boules de poils.
06/07/2024 à 14:52:04
prisc2707
J'ai l'impression que ma vie s'est arrêtée sans elle, je n'ai goût à rien, je ne veux voir personne, j'ai du mal à parler, c'est un effort quotidien.
Je ne peux que penser à elle, et à cette culpabilité qui me ronge. Devoir marcher chaque jour là où je l'ai trouvée est une torture, la savoir seule à ce moment là est un crève cœur...
Je ne sais pas comment trouver la force d'avancer.
06/07/2024 à 16:19:26
darkangel76
@prisc2707,
Je vous comprends... Cet après-midi, j'ai rangé et nettoyé le bol ainsi que l'assiette de mon Shiva et je me suis effondré en larmes pendant plusieurs dizaines de minutes, réalisant qu'il ne mangera plus jamais dedans et qu'il ne mendiera plus jamais quelque chose à manger lorsque je vais dans ma cuisine (il le faisait systématiquement quand j'allais dans ma cuisine, pas seulement quand il entendait que j'ouvrais la porte de mon frigo, c'était un grand gourmand)... Mon appartement n'étant pas très grand, quel que soit l'endroit où je pose le regard me fait penser à lui... Comme il s'est éteint sur sa souverture à côté de la télé, j'ai du changer la télé de place, regarder l'endroit où il a expiré son dernier souffle étant encore trop douloureux pour moi...
Je ne sais pas vraiment quoi dire pour essayer d'alléger un peu votre peine car la mienne est, à l'instant présent, immense, rien ni personne ne peut diminuer mon immense chagrin... J'allume mon ordi pour essayer de me changer un peu les idées mais voir des témoignages et tomber sur des sites comme celui-ci me fait systématiquement repartir dans de longues crises de larmes...
J'ai très peu dormi la nuit dernière, je me suis réveillé en sursaut vers 8H du mat car j'ai cru que j'avais senti une présence sur un coin de ma couette (Shiva avait souvent l'habitude de dormir sur mon lit et me réveillait régulièrement quand il avait faim ou qu'il voulait des calins... Il posait alors sa patte sur ma joue et je m'en veux énormément car certaines fois, j'étais trop fatigué et je me retournais en changeant de côté en attendant qu'il se lasse et passe à autre chose...)
Je n'oserai aucunement comparer ma peine à la votre mais je sens un énorme vide chaque jour et à chaque instant depuis le 02 juillet... Je me remémore les moments heureux que mon Shiva a bien voulu m'offrir et je recommence à pleurer systématiquement...
Je suis allé faire mes courses (avec des lunettes noires) et j'ai du prendre plusieurs bouteilles de vodka pour me forcer à manger quelque chose (il est parti mardi soir et je n'ai recommencé à manger un peu que jeudi soir)...
Je ne vais pas revenir sur le fait que je m'en veux et que j'éprouve également un sentiment de culpabilité (comme je l'ai mentionné dans mon hommage à mon Shiva), je m'efforce de me consoler en me disant que tout le monde fait des erreurs, que personne n'est parfait ou omniscient et surtout que Shiva m'aimait...
Pour l'anecdote, la première année ou je l'ai recueilli, j'ai souvent eu des irritations au niveau du visage, en particulier sur la joue droite car dès que j'approchais ma tête, il avait l'habitude de me lécher la joue et le visage avec sa petite langue rapeuse... Et il pouvait faire ça pendant une demi-heure, plus que le temps qu'il mettait lui-même pour faire sa propre toilette...
Je pourrai encore vous raconter des centaines d'anecdotes tellement je pense à lui ces jours-ci mais je ne veux pas vous saouler davantage... Je voulais juste vous dire que je pense à mon chat à chaque instant et que, quoi que je fasse, absolument tout me fait penser à lui et les journées me semblent interminables...
Essayez de vous consoler (un peu) en vous disant que vous n'auriez rien pu faire de plus et surtout que votre animal vous aimait de tout son coeur et qu'il a vécu de merveilleuses années avec vous...
Dans mon cas, la douleur est trop importante et pénible à supporter (après tout, mon drame est arrivé il y a 4 jours seulement...), dès que l'asso avec laquelle j'ai pris contact m'appelle, je fonce adopter ma prochaine boule de poils...
Certaines personnes attendent un moment avant d'adopter un nouvel animal à nouveau mais dans mon cas, c'est tout simplement impossible!! Mon appartement est bien trop vide sans mon Shiva... En attendant mon prochain compagnon, je serre les dents et j'essaye de m'occuper comme je peux (TV, series...) mais les jours me semblent interminables...
Pour vous, moi ainsi que toutes les personnes qui sont dans notre triste cas, seul le temps calmera un peu cette immense douleur... Courage à vous!!
Je ne sais pas si j'ai pu vous alléger un peu votre peine durant quelques instants mais je vous envoie tous mes voeux et je suis sûr que votre puce n'aurait pas voulu vous voir si malheureuse...
18/07/2024 à 15:54:34
vanille1976
Bonjour

Je me sens dans ce même état.
Envie de rien la vie s'est comme arrêtée.

Pourtant j'ai 3 autres chats, un conjoint un amour d fils mais j'y arrive pas.

J'ai envie d'aller mieux, j'ai envie de continuer mais le manque est trop lourd.

Mon fils de 12 ans hier m'a demandée si j'allais pas mourir de chagrin tellement je suis triste.
18/07/2024 à 19:12:34
darkangel76
Il va falloir que j'arrête de lire et commenter ce genre de posts...
Vous me faites pleurer à chaque fois...
En tout cas courgae à vous @vanille1976 et @prisc2707!
Pensées pour vos matous...
18/07/2024 à 19:13:12
darkangel76
*courage (je n'arrive même plus à écrire correctement)...
18/07/2024 à 19:15:35
vanille1976
Merci
18/07/2024 à 20:12:18
prisc2707
Merci...
Bientôt un mois que ma puce m'a quittée et pas un jour ne passe sans que mes larmes ne coulent, sans qu'elle ne soit dans mes pensées à chaque seconde qui passe, sans me dire que je donnerais tout pour qu'elle soit encore là, pour ne pas être partie ce jour-là...
Et comme toi vanille1976 j'ai un conjoint et un bébé d'amour mais rien n'y fait, ma joie de vivre, mon rire, mes sourires se sont éteints avec ma puce, parler aux gens m'est toujours difficile.
Et si par hasard j'essaie de me concentrer sur autre chose au travail par exemple, je culpabilise de ne pas penser à elle, en plus de la culpabilité de ne pas avoir été là pour elle...
18/07/2024 à 22:17:15
michufi10
Je parle avec un peu de recul (10 mois après l'euthanasie de mon bb à poils), d'autres ici en ont certainement plus et pourront peut-être apporter leur point de vue.
Je crois que c'est très difficile de surmonter le "départ" de nos bêtes à poils, non seulement si c'est le 1er que vous vivez, mais aussi pour les personnes plus sensibles et qui se sentent trop souvent incomprises par les Humains. On établit alors une connexion avec nos animaux qui nous remplit de bonnes émotions et de bons sentiments. On les admire, moi, je les admire pour leur capacité à profiter du moment présent, à pardonner, à donner et à aimer sans retour. La seule chose qui manque, c'est une véritable communication, même si pour certaines choses, ils savent se faire comprendre
18/07/2024 à 22:22:04
michufi10
Bref, et du coup, quand on perd cette connexion, cet être que nous avons tant chéri et admiré et qui nous a tant donné, forcément, on est perdu, une partie de notre coeur et de notre âme sont parties avec lui, cela nous laisse un vide que l'on considère impossible à combler. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'on les appelle "bêtes à chagrin"...
Je le vois comme ça aujourd'hui, avec ce petit recul, mais je suis passée par les mêmes états d'esprit que vous, exactement, même le fait de trouver qqch de drôle et ne pas rire car je ne considérais pas "en avoir le droit". Puis les jours sont passés, comme vous, à pleurer, à ne plus dormir quasiment, ne plus vouloir manger... Et la vie a repris peu à peu le dessus... Aujourd'hui, j'arrive à regarder des photos de lui sans m'effondrer, à jouer avec ses copains félins et à les papouiller sans m'en vouloir de ne peut-être pas l'avoir suffisamment fait avec mon "bb". En fait, je crois que c'est une partie du deuil, à se refuser à ne pas y penser H24, à reprendre goût à la vie car il/elle n'est plus là pour en profiter avec nous... On sait que l'on ne peut plus rien y faire, on a des regrets et des remords tels qu'on se sent incapables de revivre comme si de rien n'était. Je l'ai cru, moi, en tout cas. Et aujourd'hui, après une étape en mode zombie/robot, je vis avec ce vide, ces remords, ces regrets, j'ai en quelque sorte appris à les accepter comme partie de moi et je tente d'avancer. Ce que vous finirez par faire vous aussi, mais il m'a fallu beaucoup de temps, de réflexion, de patience, d'auto-indulgence et d'acceptation de mes erreurs. Et écrire et lire et tenter de s'entraider avec des personnes dans la même situation, c'est vrai, c'est déchirant et c'est revivre un peu ce traumatisme à chaque fois, mais on s'aide soi-même en aidant les autres finalement, je crois. Bon courage à vous et soyez fort(e)s.
19/07/2024 à 07:42:39
vanille1976
@michufi10
Toit a tout résumé

C'est pas mon premier deuil. Puma est arrivé par hasard chez nous 4 mois après le décès brutal de chocolat.
J'avais 3 autres chats mais lui s'est de marqué des autres c'était câlin +++ des ronron des miaulement.

A peine au lit qu'il était là.

Il avait vraiment besoin de tendresse et d'amour.


Je vie exactement le même senario


Je sais que j'irai mieux c'est juste que je suis pas comprise. On me dit que je doit aller mieux.

C'est quelque chose que je contrôle pas.


J'ai mal.

J'arriverai à aller mieux mais amon rythme.


Merci pour ton message qui me rappelle ces étapes que j'ai déjà traversées.

Ici on est moins seule

Pas jugée
Et surtout comprise


Merci
19/07/2024 à 11:44:16
darkangel76
@michufi10,
Vous avez fait un bon descriptif de ce par quoi on passe tous et toutes, malheureusement...
Perso, c'est un peu la même raison qui me fait poster ici dans ce genre de forums. Bien évidemment, je suis content quand je réussis à aider d'autres personnes mais c'est surtout une fonction cathartique.
Ici, la plupart des personnes de ce forum qui ont répondu à certains de mes messages ou qui écrivent dans d'autres topics est infiniment bien plus compréhensive et empathique que la plupart des personnes qui ne peuvent comprendre pleinement notre douleur ainsi que le temps nécessaire pour faire notre deuil... Ce sont toutes ces personnes qui répondent "Mais pourquoi vous mettez-vous dans cet état, ce n'est qu'un chat" etc etc... C'est ce genre de discours que mon père m'a dit quand je lui ai dit que j'avais perdu mon Shiva, il m'a dit "C'est triste mais ça passera, ce n'est qu'un chat", ceci dit, je ne le juge absolument pas, c'est mon père et je l'aimerai jusqu'à la fin de ses jours quoi qu'il arrive mais, ce jour là, j'ai vraiment eu envie de sortir la boîte à gifles...
Je pense juste que certaines personnes ne comprendront jamais complètement notre peine et peut être que ces mêmes personnes ont vécu trop d'évènements tragiques et traumatisants dans leur vie pour continuer à être empathiques envers les autres et se sont forgés une sorte de carapace...
Ma soeur m'a conseillé d'écrire ma peine dans des forums spécialisés et d'échanger avec d'autres personnes qui comprendraient ce par quoi je passe... C'est ce que j'ai fait...

@michufi10 et @vanille1976 ont bien résumé la situation, il nous faut du temps... Et chacun(e) a besoin d'une période de temps différente... Je pense que le sentiment de regret et de culpabilité sont les derniers et les plus difficiles à effacer...
Et, encore une fois, merci à toutes les personnes si compréhensives de ce forum et désolé de tous (et toutes) vous avoir saoulés une fois de plus...
Au nom de tous les compagnons que nous avons perdu! Merci! Merci à toutes les personnes de ce forum!!! C'est grâce à vous tous que nous réussissons un petit peu plus (ou mieux) à surmonter notre immense chagrin...
MERCI!
19/07/2024 à 11:58:31
darkangel76
PS @vanille1976 J'ai vraiment l'impression que votre Puma ressemblait beaucoup à mon Shiva (qui était un des chats les plus gentils et affectueux qu'il m'ait été donné de voir, je ne sais pas si vous avez vu l'anecdote sur mes irritations cutanées sur les joues à cause de ses léchouilles...)
Quand un chat était aussi gentil, calin et parfait, c'est sûr que çe rend notre deuil encore plus long et compliqué... (déjà que ce n'est vraiment pas simple à gérer pour un chat plus "normal"...)
Vous avez tout dit... Ca ira mieux mais ça sera long et ça prendra du temps...
En tout cas, merci à vous aussi de participer à la vie de ce forum...
19/07/2024 à 15:42:08
vanille1976
darkangel76

J'ai votre dernier message

non je n'ai pas lu l'anecdote sur mes irritations cutanées sur les joues à cause de ses léchouilles...mais j'irais le voir a l'occasion.

Je passe par ci par la car j'ai l'ennui de mon chat.
19/07/2024 à 15:44:10
darkangel76
@vanille1976, Pas de problème! Prenez tout votre temps...
19/07/2024 à 15:47:16
darkangel76
(C'est dans un de mes posts précédents, sur cette même page, le post datant du 06/07/2024 à 16:19:26, en réponse à @prisc2707)

Pour publier votre réponse, vous devez être connecté.