Connexion Contact

« Hommage à mes 2 chats (Pupuce et Petit chat) »

Consultez également les autres discussions qui parlent de Hommages.


17/06/2024 à 18:09:28
damien37
Bonjour à tous, je vais publier les hommages de mes chats. Le premier fait juin 2022 et l'autre mai 2024. j'avais fait celui de 2022 car cela m'avait fait du bien mais je n'avais pas publié. Suite au décès de mon autre chat en mai 2024, je lui ai également écrit un hommage mais la j'ai découvert se site.
Du coup, je met les 2 hommages car ils sont très liés dans la compréhension de l'histoire de Pupuce et petit chat... Je publie car je sent que cela peut me faire du bien même si personne ne lit.
19/06/2024 à 10:52:29
damien37
Hommage à Pupuce (Harmonie) 02/05/2012 11/06/2022
Durant l'été 2012, après avoir adopté Gringo, 8 mois plus tôt, nous décidons d'adopter un compagnon pour notre chat. Nous nous tournons vers l'association" félin pour l'autre" et parcourons leur site à la recherche d'un petit chaton noir et blanc comme petit chat (Gringo). La visite fut brève quand nous sommes tombés sur une petite bouille, noire et blanche. En ce vendredi 24 Aout 2012 nous partons chez Brigitte, famille d'accueil de l'association pour récupérer Harmonie, petite chatte de presque 5 mois.

Les premiers instants tu étais craintive mais très vite ton instinct de joueuse à vite repris le dessus et notre envie de t'adopter renforcée. A ton arrivée à la maison, nous nous sommes rendu compte que nous avions oublié un détail important : le coté territorial des chats !! L'adaptation avec petit chat fût compliquée, lui qui était le pacha depuis 8 mois, il a eu du mal à t'accepter. Obligé de vous séparer dans un premier temps, j'avoue avoir eu l'envie de te ramener à l'association, étant tellement loin de ce que nous avions imaginé.
Mais petite à petit, il a commencé à t'accepter et à accepter tes sollicitations incessantes de jouer avec lui. Malgré qu'il ait mis du temps à redevenir câlin avec nous, nous étions heureux de voir que vous deveniez si proche. Des chats si différents, lui posé mais aventurier prêt à découvrir tout ce qu'il entoure et toi si speed avec un coté casse-cou sans aucune conscience du danger mais très peureuse. Vous êtes devenu les meilleurs amis du monde.

Le temps passant, ta confiance en nous grandissait, demandant beaucoup d'attention mais refusant les caresses et dormant dans ton coin la nuit. Avec le temps nous avons commencé par t'appeler par un surnom (grosse pupuce) comme nous avions fait avec Gringo (petit chat)
Fin été 2014, les aléas de la vie on fait que nous nous sommes retrouvés que tous les 3 et sans que je m'en rende compte votre bien être est devenu une de mes priorités. Tu dormais toujours dans ton coin mais tu commençais à venir sur mes genoux et à accepter mes caresses. C'est à partir de ce moment-là que nous sommes vraiment devenus fusionnel tous les 3.
Votre façon systématique de m'accueillir quand je rentrais du travail. A vous entendre miauler derrière la porte, te voir faire des roulades et lui se dandinant sur le sol, une fois la porte ouverte, me le démontrer tous les soirs. Votre façon différente d'être proche de moi, lui venant sur moi dès que je suis assis ou allongé pour des gratouilles et toi me suivant partout, me regardant laver la vaisselle, me laver les dents et même aux toilettes faisant des roulades devant moi en attendant des caresses pour chaque moment.
Et quand nous avons déménagé dans une petite maison avec jardin, en juillet 2018, il me semble que ce lien c'est encore plus renforcé. Vous voir découvrir un bout de nature, jouer et vous courir l'un après l'autre, dormir au soleil ou à l'ombre d'un buisson a été un pur bonheur pour moi.

Fin décembre 2020, quand un matin j'ai entendu un de vous vomir, j'ai été très surpris de voir que c'était toi, toi qui n'avais presque jamais vomit en plus de 8 ans. Je ne me suis pas alarmé mais quand cela a persisté, j'ai pris directement un rendez-vous chez le vétérinaire. Après prise de sang, il s'est avéré que tu avais une IRC sévère avec des taux de créatine et d'urée très haut. Pourtant choqué, je n'ai pas réalisé, je t'ai laissé en hospitalisation et me suis retrouvé à la maison sans toi avec petit chat te cherchant partout. Tout cela était si soudain, c'était horrible. Pendant tes 3 jours et demi d'hospitalisation, j'ai été pendu à mon portable attendant des nouvelles mais à chaque fois très mauvaises. La vielle de te récupérer, le véto m'appela pour commencer à me proposer l'euthanasie. Le lendemain, accompagné par Florence ma sœur pour cette dure épreuve, tu étais si pleine de vie, si heureuse de nous voir, nous sautant littéralement dessus. Egoïstement, j'ai décidé de ne pas d'euthanasier.
Je t'ai récupéré car je voulais prendre le temps de te dire au revoir, avec petit chat et même si c'était pour 2 jours. Les jours passèrent et ta forme revenait, tu n'avais plus beaucoup d'appétit. A partir de là je me mis à la recherche des meilleurs croquettes et médicaments pour toi. 1 mois passa et la nouvelle analyse de sang montrait des taux encore haut mais qui avaient bien baissé. Je redoublais d'efforts dans mes recherches pour le meilleur pour toi, trouvant même des médicaments essentiels que le vétérinaire ne m'avait pas proposé. Les mois passèrent, les analyses montraient des taux qui continuaient à baisser mais toujours pas dans les normes. Pendant les 1 ans et demi suivant tu n'as jamais fait de malaise, restant la même petite coquine pour mon plus grand bonheur et celui de petit chat. Tu as montré une capacité à vivre avec des taux d'urée et de créatines qui faisaient le double des normes. Tu vomissais encore parfois et l'autre problème qui est venu s'ajouter à ton IRC au bout de 2 mois (problèmes d'expulsion des selles surement dû aux médicaments) ou ils voulaient tous d'euthanasier, alors que tu déjouais l'IRC, j'ai pu trouver une solution pour que tu es une vie comme si tu n'étais pas malade et parfois moi-même j'y croyais devant ta joie de vivre.

Quand je t'ai récupéré chez le véto, il y a 1 an et demi, je me suis promis de profiter de ce bonus avec toi au maximum. Il me semble que tu as dû te faire la même promesse. Que tu viennes dormir avec moi dans le creux de mon bras ou me réveiller avec toi sur mon torse en attendant des gratouilles, chose que tu n'avais jamais fait en plus de 8 ans, me fait penser cela. M'endormir avec mes 2 chats, l'un à droite, l'autre à gauche m'a procuré une sensation de bien-être jamais ressenti. Et cette façon de m'appeler avec ce petit miaulement, pour que je vienne te rejoindre sur le lit, pour une séance de gratouille, me le prouve également.

Mais voilà, fin avril 2022 ! Tu as commencé à moins manger et à maigrir, tu étais toujours toi-même mais par précaution, j'ai voulu une nouvelle analyse de sang. Les taux avaient un peu remonté mais rien d'alarmant. Au bout de 2 semaines, tu as commencé à ne plus vouloir te nourrir et pour la première fois depuis la découverte de ton IRC, tu as commencé à avoir un état léthargique. Retour chez le véto, et là, les taux ont explosé, la créatine tellement haute que la machine ne pouvait pas la mesurer. Hospitalisation 1 semaine et comme la première fois, tous ce fait si vite. Je suis très inquiet, petit chat te cherche partout !! Mais j'ai espoir que cela fasse comme la dernière fois même si te voir léthargique m'a beaucoup choqué. Les nouvelles sont bonnes durant la semaine, les taux baissent, ton appétit et mon espoir remontent. Je te récupère au bout d'une semaine, les taux ne sont pas dans la norme mais sont redescendu dans ta moyenne. Tu redeviens toi-même, et je me dis que c'est reparti pour un p'tit moment.

Mais au bout de 2 semaines, gros vomissements 2 jours de suite, tu ne manges plus, tu n'as pas la forme mais pas en l'élargie. Une autre analyse, l'urée et la créatine ont explosé et sont immesurables.
Je comprends que c'est la fin, ce dernier mois a été éprouvant pour toi et je me rends compte que continuer ne permettrai plus que tu vives sans souffrance. Ce que me confirme le vétérinaire qui m'explique que tu es entré dans la phase final et que les reins ne font plus du tous leurs travails.
Il me laisse un peu avec toi, ma sœur me rejoint et on te fait un super câlin. Tu adores, tu es encore vive. J'ai l'impression d'être dans un cauchemar, être obligé de t'euthanasier ...
Le vétérinaire arrive avec la seringue pour t'anesthésier, cela te fait mal, tu sautes de la table, je te récupère et tu t'endors blotti dans mes bras... mon dieu cela me fait si mal... au bout d'une demi-heure je te repose, j'écoute ton petit cœur une dernière fois et je te fais un dernier bisou avant de laisser faire le vétérinaire.
Cela fait 5 jours, je suis toujours dans ce cauchemar, t'enterrer dans le jardin que tu aimais tant a été très dur mais tu resteras auprès de nous. Cela me fait très mal et voir petit chat te chercher n'arrange rien. Je suis plein de doutes et de tristesse, ai-je été trop loin dans ma recherche de meilleures croquettes et en changer souvent ? Est-ce que j'aurais dû retenter une hospitalisation ? Je te revois avec ton petit regard et ton petit miaulement de fifille pour me demander d'ouvrir la porte du jardin alors que je m'apprêtais à te mettre dans la cage pour la dernière fois .... Je sais au fond de moi qu'il n'y avait pas d'autre issue mais ta présence, nos habitudes me manquent ...

Voilà, je te rends cet hommage avec ces nombreux mots en écrivant notre histoire, ton histoire et cela me fait du bien !!

Merci pour ses plus de 9ans et d'avoir été dans ma vie, d'avoir été cette petite bouille si attachante, d'avoir été un soutien dans mes moments difficiles. Merci de m'avoir fait confiance de plus en plus chaque année passée, d'avoir résisté à la maladie pour nous permettre d'avoir ses 1 ans et demi de plus... ! Je croyais vraiment que notre temps, à 3, allait durer une bonne quinzaine d'années, on se retrouve à 2... le temps atténuera la peine mais jamais je t'oublierai, tu resteras dans mon cœur à vie... je vais continuer de prendre soin de petit chat et lui de moi mais cela tu le sais déjà.

Repose en paix ma Pupuce, je t'aime.
Damien
19/06/2024 à 10:55:32
damien37
Hommage à petit chat (Gringo) 09/2011 30/05/2024
Voilà mon chat, je me retrouve à t’écrire un hommage, à peine 2 ans après la mort de Pupuce et sincèrement je n’aurais pas cru que ça arriverait aussi vite … quand elle est partie, cela a été une grande peine pour moi, la présence, les habitudes ... Mais aussi pour toi, toi qu'il a cherché partout. Je pense que l'on s'est mutuellement aidé face à notre deuil et aux manques de Pupuce.

Par la suite, j'ai été très vigilant avec toi, m'absentant rarement et t'emmenant en vacances avec moi, ce que j'avais souvent fait avec vous 2. J’avoue que pendant toutes ces années, j'ai été à votre service et encore plus avec toi après la mort de Pupuce. Et je l’assume entièrement.

L'année passée après la mort de Pupuce, malgré le manque toujours présent, c'est bien passé avec toi. Je ne me doutais pas que tu pouvais devenir encore plus une petite peluche, que tu ne l’étais. Tu ne voyais que par moi et j’adorais cela. Ta façon de toujours venir sur moi pour dormir ou à coté pour des gratouilles. De m’endormir avec toi, de te réveiller avec moi… Ta façon de miauler quand tu te réveillais dans la chambre pour me rejoindre dans le salon en miaulant tout le long jusqu’à ce que tu me voies et que je te câline, ça me faisait fondre… Jamais tu m’as griffé ma peluche, je pouvais venir à tout moment te caresser, te faire des bisous sur le ventre. Rien qu’en m’approchant de toi, tu ronronnais d’avance … Toutes ses habitudes mises en place, pour chaque moment de la journée, j’ai adoré …même celle où tu me réveillais à 6h ou que tu miaulais sans cesse pour sortir dans le jardin.

Mais en juin 2023, une cardiomyopathie hypertrophique (CMH) t’a été décelé mais heureusement sans symptômes et juste un petit médicament à prendre. En décembre 2023 échographie de contrôle et tout va bien, CMH stabilisé. J'en était très heureux car j'avais la crainte de revivre les mêmes choses qu'avec Pupuce ...
Malheureusement une erreur de ma part va changer la donne. En 12 ans je n'ai jamais fait d'erreur concernant votre sécurité surtout depuis qu'on était dans une maison avec jardin. Mais en ce 13 mai dans l'après-midi, j'ai laissé la porte du garage ouverte et un temps de 10 mn 15 mn avant de m'en rendre compte. Tu as eu accès à la rue et suis parti à ta recherche de suite au moment où ma voisine est venu me voir en m'expliquant que son chien t’avait fait très peur. Heureusement je t'ai retrouvé très vite et j'étais très content.

Mais une fois à la maison, tu n’étais vraiment pas bien respirant la bouche ouverte. Je t'ai immédiatement emmené chez le vétérinaire. Verdict début d'œdème pulmonaire et après une piqure je m'apprêté à te ramener quand tu as fait un AVC devant nous. Là le véto décide de te garder après une autre piqure pour te calmer et un autre contre des caillots. Je suis rentré chez moi seul, effondré et plein de culpabilité. Pourtant les nouvelles du soir était bonne et je t’ai même récupéré le lendemain avec un nouveau protocole médicamenteux. Car ce choc émotionnel a aggravé ta CMH, je m’en veux beaucoup mais tu es en forme donc plein d’espoir

Et jusqu'au 29 mai, après un temps d'adaptation à la suite de ton hospitalisation, tout aller bien. Tu prenais bien tes médicaments et étais comme si rien ne s'était passé... J'étais à nouveau très content. Mais le 29 au soir en rentrant d'une soirée passé dans le jardin, tu as fait un blocage dans la cuisine, éteint pendant une minute puis à nouveau toi-même ... Le lendemain tu me refais se blocage 3 fois. J'appelle le véto et me dit qu'il ne comprend pas et que si cela persiste je dois te ramener le lendemain.
Je suis un peu chamboulé et décide de sortir un peu voir des amis, je pars à 20h30 tu es sur le lit, on se regarde je vois que tu n’as pas la forme mais je me dis que tu vas faire un gros dodo.
En rentrant à 22h30, je me rends compte de ma deuxième erreur en 15 jours lors de ses 12 dernières années. Je te retrouve mort sous le canapé ...

Je suis dévasté et un sentiment de culpabilité énorme dû à mes 2 erreurs. Je ne dis pas que c'est pire que Pupuce car ce n'est pas le cas mais ces erreurs successives font que j'ai l'impression de t’avoir trahi, de t’avoir abandonné et c'est horrible, tu es mort tout seul. Et cette fois je me retrouve seul au bout de 12 ans, je n’ai plus une petite peluche pour surmonter ensemble cette nouvelle épreuve

Cela fait un peu plus de 2 semaines maintenant et je suis encore très mal, je t’ai enterré dans le jardin que tu aimais tant, à coté de ta sœur, ça a été si dur. Comme pour elle, j’ai planté un rosier qui vous représente et comme cela vous restez près de moi. Je suis plein de culpabilité, pourquoi ses erreurs alors que pendant 12 ans je n’en ai fait aucune… cette question va me hanter longtemps. Je te revois le soir de ta mort, ton petit regard si mignon, quand je m’apprêtais à partir, que je suis revenu te faire un bisou, je ne me doutais pas que c’était le dernier …

Voilà mon chat, ces quelques mots pour te rendre hommage en écrivant ton histoire, comme pour Pupuce cela me fait du bien de le faire

Merci pour ses plus de 12ans et 4 mois, d’être tombé sur toi, d’avoir été ce petit chat si mignon et câlin. D’avoir était un soutien si précieux lors des moments compliqués, d’avoir était cette petite peluche si attachante, d’avoir été mon meilleur copain. Et d’avoir besoin d’autant d’attention quand tu ne dormais pas, tu communiquais pour n’importe quelle situation et s’en prétention, je comprenais la moindre vocalise. J’avais promis à Pupuce de prendre soin de toi et j’espère que malgré mes 2 erreurs et le fait d’avoir surement raccourci ta vie, j’y suis arrivé car toi tu as pris soin de moi sans aucune erreur. Tout en toi va me manquer et que dire de ta présence …. Maintenant je ère dans cette maison vide en repensant à nos habitudes, en regardant tous les endroits où tu aimais dormir

Je ne pensais vraiment pas te perdre 2 ans après Pupuce, le temps effectuera son travail mais jamais je ne t’oublierai, tu resteras dans mon cœur à vie. Tout comme ta sœur, tu es parti avec un bout de mon cœur et de mon âme. Je veux croire que vous vous êtes retrouvés, que vous en êtes heureux et que peut être vous m’accueillerez quand je vous rejoindrais … J’aurais aimé que notre vie à 3 durs au moins une quinzaine d’années. Ce n’est pas le cas, malheureusement, mais quelle chance d’être tombé sur 2 amours comme vous … Merci

Je ne sais si je serai capable de reprendre des chatons car aucun ne pourra vous remplacer mais dès que je serai prêt, peut être que je prendrai des vieux chats malmenés par la vie pour leur donner une belle fin de vie. J’aimerai pouvoir vous demander la permission mais au fond de moi, il me semble que je connais la réponse …

Repose en paix mon petit chat, je t’aime
Damien
19/06/2024 à 13:24:19
gildamor
,
19/06/2024 à 13:53:58
lafilleauxchats
Je suis tellement triste de vous lire. Je comprends votre peine. Vos mots sont déchirants et votre histoire me rappelle la mienne. J’ai tout comme vous perdu deux chats, le premier d’IRC (même si les reins semblent avoir lâchés d’un coup plutôt qu’autre chose !) et deux mois plus tard, le second d’un arrêt cardiaque. Vos mots pour décrire votre relation avec eux font écho à mon propre vécu et quand vous expliquez dormir avec un chat sous chaque bras, cela me rappelle mes propres peluches. Cette relation fusionnelle, magnifique avec deux doudous, deux amours de chats incroyables. Et puis la perte du premier, le manque terrible, le fait de s’accrocher a celui qui reste pour surmonter l’épreuve, s’entraider à deux comme deux boiteux blessés… Et l’impensable qui arrive bien trop tôt, se retrouver seule à errer au milieux de leurs souvenirs posés dans chaque recoin de la maison. Le vide, le soir, s’endormir sans leurs présences, se réveiller dans un lit sans sentir leurs poids sur la couverture ou le drap, sans leurs têtes contre les joues, leurs touffes de poils dans le cou ou leurs petits miaulements. Toute cette douleur, cette souffrance, je l’ai ressenti comme vous. J’ai laissé un message ici pour décrire cette histoire, l’histoire de mon Gris et de ma Tigrée qui ont marqué ma vie. Que vous dire à par des banalités qui sont vraies, comme le fait que l’on se relève doucement. Que l’on se rend compte avec le temps, les semaines qui passent de la chance que l’on a pu avoir de vivre entouré d’autant d’amour. Qu’ils ont été tellement heureux et qu’ils le seraient encore en nous voyant sourire lorsqu’on se souvient d’eux. Ils nous souhaitaient le meilleur, certainement pas nos larmes.

Aussi, ce que vous appelez des erreurs n’en sont pas vraiment. Des maladresses nous en faisons tous. Après la disparition de mes chats, je me suis reprochée plein de petites choses. Pour vous donner un exemple, pour mon matou Gris décédé d’un arrêt cardiaque, le soir de sa mort, il est monté sur mon lit, j’étais couchée, j’ai vu sa petite tête de peluche me demander des câlins. Epuisée, je n’ai pas bougé j’ai continué à m’endormir. Il s’est blotti contre moi et son cœur s’est arrêté quelques minutes après. J’ai regretté cet instant, je revoyais cette scène tourner en boucle dans ma tête: sa bouille de nounours me regardant avec amour pour la dernière fois, ses yeux pâles et moi qui n’ai pas pris cinq minutes pour le caresser une dernière fois. Oui mais à ce moment là je ne savais pas, comme vous, vous ne saviez pas. J’étais tellement fatiguée et si j’avais su je l’aurai câliné, embrassé des heures durant en lui rappelant à quel point je l’aimais et je l’aurais remercié d’avoir été mon amour de chat autant d’année. Et c’était le bon choix si on avait su, mais on ne savait pas. Avec la peine et la souffrance on cherche un petit détail que nous aurions pu changer et qui aurait pu modifier le cour des choses. Mais ne vous blâmez pas, jamais vos chats n’auraient voulu que vous vous pensiez responsable d’une partie même infime de leurs morts, ni que vous culpabilisiez. Il n’y a pas de mort parfaite, elle nous vole ceux qui nous sont chers, parfois, même souvent au dépourvu. On est jamais prêt et rien n’est jamais comme il faut.

Vous avez raison de coucher votre peine ici, j’ai ressenti comme vous ce besoin. Cela n’enlève pas le chagrin d’écrire ces lignes, mais j’ai trouvé un certain réconfort à constater à quel point nous sommes nombreux/ses à passer pas ces moments difficiles.

Une chose qui m’a beaucoup aidé: reprendre d’autres chats. Bien sure pas pour remplacer mes deux amours disparus, aucun chat ne pourra jamais le faire. Ils sont tous uniques et chaque relation est différente. Mais l’arrivée de petits nouveaux à rempli le vide que leurs départs avaient laissé. Entendre de nouveau des miaulements a l’heure des croquettes, le petit son des pattes sur le parquet ou de sentir un frôlement duveteux sur les mollets, cela fait un bien fou. Et finalement, ils deviennent des bouées de sauvetage pour éviter de se noyer dans la disparition des autres.

Se tourner vers l’adoption de chats d’association aide à se dire que leurs morts aura permis d’offrir une jolie vie à d’autres. C’est ce que j’ai fait. Je pensais prendre des chatons pour profiter d’eux le plus longtemps possible, mais les choses se sont fait différemment et c’est tant mieux, c’est deux matous de dix mois qui ont posé leurs coussinets chez moi à quinze jours d’intervalle. Je les ai choisis volontairement physiquement très différents de mes précédents chats, c’était mon seul critère. Et je le conseille à tout ceux qui passe par la.

Et maintenant, une autre relation se construit et même si au début l’arrivée de ces petits nouveaux, surtout le premier était entremêlée de joie et de tristesse, ils ont ramené un peu de gaieté dans la maison. Je n’ai pas oublié pour autant mes précédents chats, j’ai encore des moments où ils me manquent terriblement, notamment le soir, lorsque je me couche dans un lit vide, car aucun de mes matous actuels ne dort avec moi. Mais je les ai eux, le petit noir sorti de la rue, et le gris et blanc qui cherchait un nouveau foyer après avoir était tellement choyé, et ils m’ont moi, chacun avec son histoire plus ou moins triste, à nous entre-réparer !
19/06/2024 à 14:07:04
lafilleauxchats
Douces pensées pour Pupuce et Petit chat désormais réunit.
Je me rends compte que ce message est dans la section hommage. Peut être qu’il ne faut pas répondre, que mon message précédent est maladroit. Dans ce cas dites le moi, je le supprime tout de suite (je ne sais pas comment on fait mais je trouverais !)
19/06/2024 à 14:47:48
damien37
@lafilleauxchats
Oh, milles merci pour vos mots qui me réconforte énormément. j'ai laissé ses hommages sans attendre de réponse mais peut être qu'inconsciemment, j'espérais avoir une réponse de personne pouvant me comprendre, pouvant comprendre la tristesse et le manque que l'on peut ressentir lors d'un deuil animal. Je comprends votre réponse à mes 2 longs hommages car c'est vrai, il y a beaucoup de similitudes entre nos histoires avec nos peluches, N'effacer surtout rien … et encore merci, cela me touche énormément.
je prendrais le temps de lire votre histoire et votre hommage à vos chats
04/07/2024 à 12:28:40
damien37
04/07/2024 à 13:26:09
darkangel76
Bonjour (re) @damien37,
Finalement, je suis tombé sur votre post au moment ou je comptais me déconnecter... Etant donné la grande gentillesse dont vous avez fait preuve à mon égard, je me suis dit qu'il fallait que je poste un petit mot à mon tour...
Votre témoignage sur Pupuce & Gringo m'a touché... (Ainsi que celui de @lafilleauxchats car il me fait beaucoup penser au problème d'IRC qui a également eu raison de mon Shiva)...
Votre photo me fait penser à mon vieux Minou (il n'avait pas de nom, ma mère l'avait recueilli avant ma naissance, il est mort à 18 ans quand j'en avais 15, c'était un chat noir et blanc)
J'espère que tous ces animaux sont heureux où qu'il soient (même si étant athé et agnostique, j'ai un peu de mal à croire à cela mais, depuis le 2 juillet, j'aimerais tellement croire à cette histoire du pont de l'arc en ciel)
En tout cas, vos témoignages m'ont sincèrement touché (à défaut de m'avoir fait pleurer à nouveau) et je compatis à votre peine...
Je me déco maintenant car si je reste sur ce site, je vais passer tout mon après-midi à pleurer comme une madeleine...
Merci encore @damien37!
Bonne continuation à vous @damien37 & @lafilleauxchats, bonne chance et merci pour vos témoignages!
04/07/2024 à 13:46:39
darkangel76
PS @damien37,
Le moment ou votre chat (Pupuce) a sauté de la table du véto m'a énormément ému... Et ce que je vais sans doute dire est un peu "bateau" mais, au vu de votre témoignage et de ce que j'en comprends, vous n'avez absolument rien à vous reprocher... Vos chats SAVAIENT que vous les aimiez et, même si vous n'étiez pas présent au moment fatidique (je parle du cas de Gringo), il était probablement dans un état second pendant ses derniers instants qui ont précédé son départ (un peu comme mon Shiva qui ne réagissait plus à aucun stimuli), vous n'avez donc rien à vous reprocher et je pense que votre présence n'aurait rien changé. De plus, hormis ce moment, vous étiez la plupart du temps avec lui, il savait donc que vous l'aimiez énormément...
Quant au fait de les laisser sortir ou de les surveiller en permanence, il ne faut pas oublier que ce sont des chats, même les chats les plus casaniers du monde peuvent parfois avoir envie d'évasion ou d'exploration, il est impossible d'aller à l'encontre de leur instinct (Charles Darwin, si tu nous lit...). Je pense qu'il aurait, de toute façon, trouvé une autre occasion d'aller dehors... Ici aussi, vous n'avez rien à vous reprocher, vous ne pouviez pas les surveiller 24/7, tout le temps, jour et nuit...
Bon, j'arrête ici sinon il va falloir que je commande un autre clavier chez Logitech (vivement un keyboard waterproof)...

Pour publier votre réponse, vous devez être connecté.